Actus

24/09/2014

Fin de saison à Mont Tremblant

posté à 11h17

Début septembre nous étions Manon et moi au Canada pour les championnats du monde 70.3.

Le financement de ce projet a été rendu possible grâce à tous ceux qui nous ont aidé via la plateforme sponsorise.me. Encore un grand merci à tous ! Nous avons d’ailleurs fait sur ce site un petit compte rendu du séjour, visible sur cette page

Je ne m’attarderai donc ici que sur ma course, qui fut bien difficile. Mais avec mes soucis de santé depuis 1 mois (déchirure au mollet puis virus qui m’a mis à plat), il ne fallait pas s’attendre à des miracles. De toute façon, ces problèmes ne sont que des signaux pour m’alerter que mon corps et ma tête sont fatigués et que j’ai besoin de repos.

Mais pour les championnats du monde il faut bien courir et j’avais à cœur de donner le maximum !

Natation : une boucle dans le lac de Mont tremblant

Le départ se fait en plusieurs vagues, par catégorie. Les 187 concurrents en 30-34 ans sont les premiers à partir après les pros. Vu qu’il n’y a que des pointures, je laisse un peu partir, et je peux ainsi nager quasiment tous seul, sans prendre le moindre coup. Conditions idéales !
J’essaie de tourner les bras assez vite, mais de suite j’ai beaucoup de mal à respirer à cause de ma bronchite toujours bien présente. J’ai aussi très rapidement mal aux bras, car pour les mêmes raisons ça faisait pas mal de temps que je n’avais pas nagé ! La 2e partie du parcours est donc un peu difficile…Malgré tout je limite la casse en bouclant les 1900m en 32’55, à la 157e place de mon groupe d’âge.


Vélo

La transition est longue et assez difficile car j’ai la tête qui tourne et ne me sens pas très bien. Espérons que les choses vont s’améliorer sur le vélo…
J’enfourche le bike et dès le départ je me sens bien en jambe, ouf me voilà rassuré !



Le parcours est très vallonné (près de 900m de dénivelé), quasiment pas de plat mais pas non plus de grosses difficultés, juste une alternance de montées – descentes qui passent plutôt bien, à 2-3 exceptions près.
Le revêtement est excellent, un vrai billard, et le parcours est magnifique, c’est un régal de rouler. Je remonte pas mal de concurrents mais malheureusement ça drafte énormément et il n’y a aucun arbitre. Je me retrouve toujours avec un groupe dans ma roue et je suis obligé de forcer dans les bosses pour lâcher tout le monde et revenir sur les lâchés du groupe de devant. Par contre je me fais souvent reprendre dans les parties roulantes… Il faut dire que je dois être un des seul en vélo de route, et il faut bien l’avouer sur des portions rapides j’ai du mal à rivaliser, alors que dans les montées peu de concurrents me suivent.



J’essaie de faire abstraction et de rester concentré dans ma course. Fin du 1er aller retour : on revient à côté du parc au bout de 70km, je suis à 40.5 de moy donc très bon rythme, mais les accélérations dans les bosses ont du me faire mal, je commencent à avoir les jambes fatiguées. Le dernier aller retour de 20km est plus difficile, avec quelques bosses bien casse pattes et assez raides. Je lève donc un peu le pied (mais aurais-je pu aller plus vite ?) mais reprend encore pas mal d’adversaires en vélo clm et roue lenticulaire qui décidément ne sont vraiment pas à leur aise dès que la route s’élève un peu. Les 5 derniers km sont plutôt descendants, les fusées me reviennent dessus, tous en groupe bien sûr sinon ce n’est pas drôle… et c’est le retour au parc à 39 de moy finalement. Satisfait de ma partie vélo qui m’aura permis de remonter à la 56e place. Par contre je suis bien entamé !

Course à pied

Le chrono est bon, mon objectif est maintenant de reprendre le maximum de places à pied pour essayer d’aller chercher un top 10. Je fais une transition éclair mais les jambes sont lourdes donc je me cale sur un petit rythme de 15 à l’heure, en espérant pouvoir accélérer un peu au bout de quelques km.



Mais au bout de 2km, des crampes ! Je m’arrête et m’étire 30s…ça faisait bien longtemps que je n’en avais pas eu… J’arrive à repartir en footing léger mais mes espoirs de remontée sont anéantis. Je n’arriverai jamais à reprendre mon rythme. Je vais alors subir une lente décélération jusqu’à l’arrivée. Je subi toute la course à pied, je n’arrive pas à me battre, je n’ai plus de force. Les derniers km sont un vrais calvaire, je cours encore plus lentement que sur la fin d’un ironman! Le parcours de type montagne russe n’est pas là pour m’aider, je suis obligé de marcher dans chaque montée. Et aux championnats du monde, tout le monde court vite : moi qui ne m’était quasiment jamais fait doubler sur un half, là je me faisais déposer de tous les côtés, même par les filles !
Je m’accroche pour finir la course au mental, pour moi mais aussi pour tous ceux qui me soutiennent et m’ont permis d’arriver jusque là.

Enfin la délivrance et la ligne d’arrivée. Un chrono de mes pires cauchemars sur semi : 1h35. A près de 20min de mes chronos de la saison passée… Temps total : 4h35, 99e ! :-(



Mise à part cette course à pied cauchemardesque, cette épreuve était un vrai régal : des paysages magnifiques, des spectateurs chaleureux, le privilège de pouvoir courir avec les meilleurs mondiaux.

Maintenant place à un break de 2 mois pour régénérer les batteries, avec comme objectif principal de ne pas être blessé la saison prochaine, afin de pouvoir bien courir cet hiver et retrouver mon niveau.

Le 5 oct, départ pour Hawai pour aller coacher ma petite protégée. J’en profiterai peut être pour repérer le parcours…au cas où… :-)

 


Autre news:
21/09/2015 : Retour à la compétition à Saint Jean de Luz : 2e sur le half
12/06/2015 : En pleine réflexion...
19/02/2015 : Calendrier prévisionnel
21/12/2014 : Bilan fin de saison et Objectifs pour 2015
22/08/2014 : Compte rendu ironman Zurich
08/07/2014 : Mon 1er Ironman : Nice 9h17
23/05/2014 : Aix 70.3…1er triathlon de la saison…Et une qualif !
28/04/2014 : Enfin une compétition...Et un podium : 3e à la Ronde Castraise
20/04/2014 : Quelques nouvelles avant le début de saison
01/11/2013 : Bilan saison 2013 et Objectifs 2014


» Consulter les archives

RSS